LIVRES, CONFERENCES.....
Vous êtes sur le site d'Anne-Marie MOLINIE
search_left
 
Vign_Photo_Le_Sire_Geoffroy

Présentation du livre  «Le  Sire Geoffroy » de PONS par l'association "Forteresses"
 
Les Mémoires d'un chevalier de Saintonge

              Les personnages :

  • Geoffroy III de Pons (1151-1192)

Seigneur de Pons, dans la mouvance des Ducs d'Aquitaine et comtes de Poitou. Adoubé en 1168, il est l'un des plus importants barons de Saintonge, aux côtés des seigneurs de Cognac et de ceux de Taillebourg

  • Agnès de Matha :

Epouse en secondes noces de Geoffroy III de Pons, elle est la fille de Geoffroy II Martel, seigneur de Matha et de Mornac, et de Philippa de Sablé.

  • Richard cœur-de-Lion :

Duc d'Aquitaine, comte de Poitiers, puis Duc de Normandie et Roi d'Angleterre, il est tué au siège de Châlus en Limousin l'an 1199.

  • Aldéarde d'Aulnay :

Grand-mère paternelle de Geoffroy III de Pons, issue de la famille des seigneurs d'Aulnay de Saintonge

Basé sur des faits historiques qui relate la vie du seigneur Geoffroy III de Pons, de sa naissance à sa mort, le roman plonge le lecteur dans la vie du XIIe siècle, avec ses événements : déroulement d'un accouchement, adoubement de chevalier, cérémonies de mariage et de mort...
Il vivra les terreurs que représentent les lépreux, les éclipses, mais aussi les différentes sortes d'amour (courtois et bestial), les pèlerinages, l'évolution d'une ville avec ses métiers d'alors, les guerres avec Richard Cœur-de-Lion.
Avec "Le Sire Geoffroy", Anne-Marie MOLINIE nous fait voyager en Saintonge au temps des rois Plantagenêt. Cette époque est celle des luttes féodales entre les suzerains (Richard cœur de Lion notamment) et leurs vassaux (les Pons, les Taillefer d'Angoulême, ou bien encore les Lusignan), celle des longs et éprouvants pèlerinages (ici celui de Vézelay, dont la Basilique renferme les reliques de Sainte Marie-Madeleine).
Le récit est celui de Geoffroy III, seigneur de Pons, qui nous offre ici ses Mémoires de chevalier, faites de joies, de pleurs, de victoires, de remords.
Ayant épousé Agnès de Matha, il aura deux fils, Renaud II et Geoffroy IV, lui assurant une descendance et le maintien de ses fiefs dans sa famille.
Ce roman savoureux est le témoignage d'un homme de son temps, qui n'est pas sans nous rappeler certaines grandes figures de notre XXIe siècle.
La plume sobre de l'auteur nous procure de très beaux moments de lecture, qui n'est qu'une mise en bouche, avant la deuxième partie de l'ouvrage qui traite de la Cuisine au Moyen-âge, nous proposant de succulentes recettes à déguster sans modération. Bon appétit !!!
Pour conclure, un lexique des métiers, des noms et des prénoms, mais aussi des expressions de cette époque reculée, sont à votre disposition. Je ne peux m'empêcher de vous en servir une :

"Aller au Diable Vauvert" :
A l'époque médiévale cela signifiait s'engager dans une expédition dangereuse. Le château de Vauvert ou Val-Vert près de Paris, du côté de la barrière d'Enfer, avait été habité par Philippe Auguste après son excommunication. Il passait depuis cette époque pour être hanté par des revenants et des démons. Saint-Louis, pour désensorceler ce château, le donna aux Chartreux en 1257. 

Petit extrait choisi : 
 "Belle, entière, sans peur mais sans défense, elle marche, court, s'arrête, repart, se tait. Mue par l'amour, poussée par la foi, dans un élan d'éternelle espérance, elle cherche et avance. Silencieuse, exubérante, éplorée, debout, elle supplie silencieusement, soupire, pleure discrètement. Ses grands yeux se sont tournés vers la splendeur de Dieu, elle regarde. Elle Le regarde. Et nous regarde. Au miroir de son âme, toute illuminée du dedans, elle espère (...)." 

 

 

 

 
Article paru en décembre 2012 dans la revue "Rayonnement", publiée par la Société Académique "Arts, Sciences et Lettres" PARIS
Vign_numerisation0001_2_
 
Vign_cognac_chateau_de_Francois_1er

Le Pélerinage vers Vézelay : (dans le roman, car historiquement, rien ne dit que Geoffroy et son épouse aient effectué un pèlerinage,. Nous savons simplement que leur héritier a été attendu de longues années...) 

En 1176, Agnès de Matha n'ayant pas enfanté de son époux Geoffroy de Pons, ceux-ci se décident à voyager vers Vézelay pour se recueillir devant les reliques de Sainte Marie-Madeleine. Ils vont passer par Cognac, Mansle, Ruffec, Charroux, Chauvigny, Angles-sur-l'Anglin, Châteauroux, Saint-Amand-Montrond, La Charité-sur-Loire, Clamecy, pour enfin arriver à Vézelay.

 
Les étapes du pélerinage
 
Le donjon
 

Classé M.H. depuis 1879 : Hauteur : 30 mètres - à la base : 26 x 14 mètres.

Les murs ont un parement régulier de belles pierres de taille calcaires, rythmés par de minces contreforts plats, cinq sur chaque grande face et trois sur les petites. L'intérieur est composé de trois niveaux. Le premier possède une voûte ogivale de trois travées. L'étage supérieur est voûté en berceau brisé.
Ci-dessous, nous pouvons voir deux donjons contemporains de Pons, la Tour de l'Isleau (Saint-Sulpice-d'Arnoult, à gauche, citée en 1130) et la Tour de Broue (Saint-Sornin, mentionnée en 1047). Tout comme à Pons, ils sont munis de contreforts plats

 
 

En 1179, Geoffroy III décide de faire alliance avec les comtes d'Angoulême, les seigneurs de Lusignan et ceux de Taillebourg contre le comte de Poitiers Richard Coeur de Lion. Le château de Pons est assiégé et détruit.
Dès 1180, le château et son magnifique donjon sont reconstruits, le seigneur de Pons ayant fait allégeance à son suzerain. La ville haute est alors ceinturée par un rempart muni de six portes fortifiées.





 
Vign_hopital_des_pelerins

L'hôpital des pélerins

Vraisemblablement construit entre 1170 et 1180 par Geoffroy III de Pons, il était situé sur la via Turonensis sur le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Sa fonction principale était d'accueillir les pèlerins de passage, mais aussi les pauvres, les malades, les déshérités, les enfants abandonnés...

La reproduction des photos est interdite.
Créer un site avec WebSelf